Pourquoi envisager le portage salarial ?

L’intérêt pour le portage salarial a franchi un cap vers la fin de l’année 2016. Avec de nombreuses propositions d’amélioration et de renforcement du cadre légal autour de ce statut. Une convention collective spécialement dédiée a même été officialisée il y a peu. Mais quelle est la véritable motivation derrière l’engouement suscité par le portage salarial ?

Un marché en plein essor

En dix années d’existence, le portage salarial a connu un développement exponentiel. Une étude de Xerfi intitulé “Le marché du portage salarial” en date du mois d’août 2016 présente les statistiques concernant la France et l’Europe. Ainsi, en 10 ans, on a assisté à la création de 400.000 emplois avec un taux de croissance économique annuel évalué à 20%. Et environ 1,5 milliards d’euros de chiffre d’affaire. En Europe, ce sont environ 22.500 sociétés de portage ainsi que 7 millions de salariés portés qui ont été enregistrés.

Et selon les experts cette poussée devrait se poursuivre sur les 7 prochaines années. A l’horizon 2025, il est prévu que le portage salarial représente environ 600.000 emplois ; 15 milliards de chiffre d’affaire et près de 5% de l’emploi national.

Accéder au marché du travail plus facilement

Pour les jeunes diplômés, l’accès à un emploi stable et durable n’est pas du tout évident sur un marché du travail croulant sous le poids de la demande. En outre, de nombreux jeunes porteurs de projets ambitieux se voient très vite découragés par la complexité des démarches administratives liées à la création d’entreprise.

Le portage salarial est une innovation permettant à un indépendant (demandeur d’emploi) d’exercer une activité professionnelle sans avoir à créer une entreprise. C’est un statut juridique résultant d’un ingénieux mélange entre l’entrepreneur et le salarié.

Sur les 50 dernières années, le marché de l’emploi de même que les travailleurs ont subi d’importantes mutation. On est aujourd’hui, dans une configuration assez éloignée de celle de l’extrême spécialisation qui caractérisait autrefois le marché. Les travailleurs sont désormais polyvalents, avec des compétences pluridisciplinaires. Le marché du travail en lui-même requiert de plus en plus d’un individu, la capacité de réaliser plusieurs métiers.

Dans un tel contexte, le portage salarial se révèle exceptionnellement pratique. Il fournit en toute légalité, toute l’agilité et la souplesse nécessaire à l’optimisation du temps de travail et des secteurs d’activité. Dans le même temps, il fournit nombres de garanties ; les avantages sociaux notamment.

Avantages considérables

Une solution toute simple permettant de facturer des prestations sans avoir à passer par la case “création d’entreprise”. Le salarié porté établit simplement sa facture correspondant à la prestation réalisée. Ensuite, la société de portage prend le relai et s’occupe de la charge administrative du porté et de l’encaissement du montant de la facture. Par un simple jeu d’écriture comptable, la recette ainsi réalisée est transformée en salaire qui sera par la suite versé au salarié porté.

Ce mode de fonctionnement confère notamment au travailleur l’énorme avantage de pouvoir organiser le temps de travail et déterminer un salaire. Il peut également bénéficier de protections à travers les cotisations auprès d’organisme de retraite ou de prévoyance, ou encore accéder à l’assurance chômage.

Étant donné le fait que salarié porté dispose d’un contrat de travail, l’accès au système bancaire et à l’immobilier s’en retrouve facilité. Il sera donc plus aisé de louer un appartement ou d’obtenir un financement.

Au vu de l’actuelle configuration du marché du travail ainsi que de l’environnement économique français. Le portage salarial est de plus en plus pressenti pour être une profession. Un secteur qui pourrait permettre au gouvernement de gagner du terrain dans la lutte contre le chômage.